Cowboy un jour…

,
Cowboy Trail 22
Ranch U
Ranch U
Ranch U
Ranch U
Ranch U
Cowboy Trail 22
Cowboy Trail 22
Cowboy Trail 22
Cowboy Trail 22
Chez les cowboys
Chez les cowboys
Chez les cowboys
Head Smashed In Buffalo Jump
Marmotte
Site Unesco
Toujours chez les cowboys
Chez les Cowboys
Chez les cowboys
Chez les Cowboys
Chez les cowboys

 

Wouin Wouin wouin… Non ce n’est pas un bébé qui pleure, mais la musique d’un western!
Aujourd’hui je suis de passage chez les cowboys canadiens! 🐎

Changement de décor, j’ai quitté les rocheuses, la route est plate et les prés bien verts. Ici pas de mouflons mais des vaches! Les entrées des ranchs sont indiquées par d’immenses portails. Chacun a son originalité.

Mes deux principaux arrêts sont: le Bar Ranch U et le précipice à bison: Head-Smashed-In Buffalo Jump.

Le Bar Ranch U est tenu par Parc Canada. C’est un lieu historique où l’on peut voir comment se passait la vie dans un ranch. Vous pouvez monter dans une charrette tirée par des chevaux et visiter différents bâtiments « d’époque ». Le ranch était autrefois fameux pour sa lignée de percheron dont certains ont été importé de France. La vie ici n’avait pas l’air simple! Les cowboys travaillaient 16 heures par jour et étaient dehors par tous les temps! 🌨 Et ça, ce n’est pas rien au Canada!!! ❄️

Après cette première visite, j’ai continué vers le sud à travers les champs de colza et d’éoliennes.
J’ai même dû traverser un troupeau de vaches 🐄 avec ma voiture!

Dans le sud de l’Alberta se trouve un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO: Head-Smashed-In Buffalo Jump.
Les indiens utilisaient les falaises environnantes pour tuer les bisons, indispensables à leurs survies, en les précipitant dans le vide. Les fouilles ont montré que le précipice à bisons était déjà utilisé il y a plus de 6000 ans!
Des jours de préparation étaient nécessaire pour mener la horde vers les falaises. Certains indigènes se couvraient de peaux de loup pour rendre les bisons inquiets et nerveux. Sur des kilomètres, des branches maintenues par des rochers étaient « plantées » pour faire une sorte d’allée en forme d’entonnoir menant directement vers la falaise. Des indiens se tenaient tapis le long de ce chemin. Au moment propice, ils effrayaient les bisons qui sous l’effet de la panique couraient droit devant eux…

Le musée du site est très intéressant mais la vue des falaises est assez décevante. Il ne reste qu’une faible hauteur de roche dû à l’érosion et à l’accumulation de matériaux sous les parois (on trouve des ossements sur 10 mètres de profondeur). Mais le site vaut le detour pour en apprendre plus sur la culture des indigènes.

Ce passage par la Cowboy Trail m’a permis de voir une autre facette du Canada. 🇨🇦

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *