Une nuit en refuge – Elizabeth Parker Hut

,
Lac O’hara
Encore un beau lac
Escaliers
O’hara Lake
Le lac O’hara
Le feu
Intérieur du refuge Elizabeth Parker
Intérieur du refuge Elizabeth Parker
Le refuge Elizabeth Parker
Tronc
Lichen
Réfléxion
Réfléxion
Cascades
Marmottes
Enfin le lac!
Lac Oesa
Canard Arlequin

 

— Pour mieux visionner les photos cliquez sur une image 👆 pour ouvrir la galerie (fond noir). Si vous les visionnez avec les  flèches < > elles sont parfois coupées! C’est un peu dommage. —

 

Ah le mois de juin au Canada 🇨🇦…Comment dire… 😎 euh non pas du tout! IL FAIT PAS CHAUD!!! ☔️

Cette semaine, j’ai décidé d’aller dormir près du lac O’hara dans le refuge Elizabeth Parker. Celui-ci est tenu par le Club Alpin du Canada. En haute saison, il y a un bus qui relie la route principale au lac.
Ce sont les derniers jours de « calme » avant le retour du bus. En effet, il y a peu de courageux pour faire les 12 km à pied! Résultat, il y a de la place disponible pour dormir 🛏. Nous sommes 3 en tout sur la quinzaine de lits disponibles.

Pour en revenir à la première phrase de mon article, j’ai fait mes 12 kilomètres sous une petite pluie! Le bon côté des choses c’est que l’on a pas trop chaud lorsque ça grimpe!

À mon arrivée j’ai tout de suite démarré le feu 🔥 pour réchauffer les lieux (deserts). Une petite hélice tourne au dessus du poêle pour envoyer la chaleur dans la pièce! Une guitare est accrochée au mur, des racks pour suspendre les vêtements pendent du plafond, une cuisine équipée, des lampes à gaz… Tout est rustique mais pratique! Contente d’être au sec et au chaud vu le temps dehors!

Avant d’aller au lit, je met un réveil ⏰ à 5h, au cas où, les nuages décideraient de laisser passer les rayons du soleil pour une photo matinale. Mais non… je peux me rendormir 😴!

Le lendemain, je pars visiter les environs. C’est assez compliqué, avec les plaques de neige restantes, de trouver le sentier. Pour ne pas changer je me retrouve de nouveau avec de la neige jusqu’aux genoux ❄️ et complètement en dehors du sentier. Retour au refuge pour un encas. Puis je repars, mais dans la direction opposée: vers le lac Oesa.

Je vous conseille d’ailleurs cette randonnée. Le sentier est magnifique entre les montagnes environnantes, les escaliers de pierres, les cascades… ❤️ Sur cette partie, personne à part quelques marmottes. Le lac Oesa est toujours pris dans la glace. Sur la gauche le début du sentier qui mène à un autre refuge, Abbott Pass, est encore couvert de neige. Je ne pense pas que quelqu’un soit déjà monté en ce début de saison.

Lorsque je redescends, il y a quelques promeneurs sur les abords du lac et un canard qui pêche 🦆.

Il est temps d’aller chercher mes affaires au refuge et de rejoindre ma voiture. En 2 heures, je parcours les kilomètres qui me sépare du parking. Ça va beaucoup mieux en descente!!! 🏔 Mais je dois avouer que les 3 derniers kilomètres m’ont paru longs… Marcher sur cette route n’est pas très plaisant. Mieux vaut prendre le bus (si il y en a un) et marcher autour du lac sur les différents sentiers.

Voilà, pour ma première expérience en refuge canadien! J’espère que cela ne sera pas la dernière…

P.S: Petit conseil, n’oubliez pas de prendre votre papier toilette! 🚽

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *